Le putt est l’un des aspects les plus importants du golf et c’est aussi la partie du jeu qui peut faire la plus grande différence dans vos scores, que vous soyez un golfeur de haut niveau ou de bas niveau, voire un golfeur en scratch. Il ne faut pas oublier que le sport aujourd’hui est très important et conseillé pour la santé de tous. Voici quelques conseils pour vous aider à faire plus de putts et à réduire votre handicap.

Conseil n° 1 : ne soyez pas obsédé par la mécanique des coups roulés

Le putting est un aspect intéressant du golf car il s’agit avant tout d’un jeu mental. Les mécanismes du putt sont importants, il ne faut donc pas les ignorer. Choisissez un style de putt avec lequel vous vous sentez à l’aise, puis tenez-vous-en à ce style. Entraînez-vous régulièrement à la mécanique, mais ne passez pas des heures à penser que développer une mécanique parfaite est la solution pour faire plus de putts.

N’oubliez pas que le putting est aussi plus un art qu’une science. Vous devez faire confiance à vos sentiments et à vos intuitions concernant les lectures sur un green. Souvent, vous ferez un bon coup et la balle n’entrera pas pour un certain nombre de facteurs sur lesquels vous n’avez aucun contrôle. Si vous êtes obsédé par l’idée de développer le rouleau parfait ou si vous obtenez toujours le dernier putter dans le but de mieux putter, vous risquez de développer les yips du putting.

Le yips au putting résulte généralement d’une trop grande réflexion sur la mécanique et d’une trop grande attention portée au résultat du putt. Vous devenez obsédé par l’idée d’essayer de réussir chaque putt et vous perdez votre capacité à oublier les ratés. La meilleure façon de guérir les yips est de retrouver la confiance que vous avez naturellement en vous. Vous devez vous considérer comme un grand putter et rejouer tous les grands putts que vous avez faits dans le passé et oublier les ratés.

Conseil 2 : Développez une mémoire sélective

Il est très important d’apprendre à oublier pour garder confiance et être le meilleur putter possible. Chaque fois que vous manquez un putt, vous devez simplement l’ignorer et croire que le prochain putt ira dans le trou.

Si vous avez mal lu un green, vous devez à nouveau faire attention et croire que la prochaine fois vous ferez une lecture parfaite. Le putt est vraiment un jeu de confiance et votre capacité à garder confiance déterminera la qualité de votre putt et la qualité de votre putter.

Conseil n° 3 : s’entraîner à faire des putts courts

Les coups roulés courts sont essentiels à toute partie de golf, car ils peuvent vous éviter un nombre important de coups et vous permettent donc de passer plus de temps à les pratiquer. De plus, en frappant beaucoup de coups courts, vous augmenterez votre niveau de confiance, car vos yeux verront beaucoup de coups dans le trou. Votre subconscient sera ainsi programmé pour une plus grande confiance chaque fois que vous mettrez le pied sur le green.

Conseil 4 : Concentrez-vous sur la cible

Au moment de vérité où vous êtes sur le point de frapper le putt, il est important d’éviter les pensées mécaniques. À ce stade, votre esprit doit être très concentré sur la cible. Cette concentration sur la cible permettra à votre corps et à votre esprit de faire le meilleur coup possible qui enverra la balle au trou à la bonne vitesse. Ayez confiance en votre toucher et ne pensez pas à la vitesse du green lorsque vous jouez au golf.

Si vous voulez vous habituer à la vitesse des greens, faites quelques longs putts d’entraînement avant le tour jusqu’à ce que vous sentiez que vous connaissez les vitesses et ensuite, lorsque vous êtes sur le parcours, faites confiance à votre toucher sur chaque putt. De même, lorsque vous lisez les greens, faites confiance à votre première impression, car elle est généralement bonne. N’oubliez pas que même les pros ne savent pas lire les greens, alors faites attention à vous. Passez à l’action et appliquez certains de ces conseils pour vous aider à devenir un meilleur putter.