Il est recommandé d’être toujours bien équipé quand on fait de l’équitation. Les équipements du cheval sont essentiels, mais ils dépendent surtout de la discipline qu’on souhaite pratiquer. Cela ne se fait pas à la légère, les accessoires et équipements sont spécifiques selon la morphologie du cheval. Alors quels équipements et accessoires pour chevaux doit-on choisir ?

Le tapis et l’amortisseur

Il faut poser le tapis avant de monter la selle sur le dos de sa monture. Cet equipement pour cheval permet d’éviter tout contact entre la peau de l’animal et la selle. Pour cela, il doit être bien plus large que la selle. Il permet aussi d’absorber la transpiration de la bête. Après, on a l’amortisseur pour protéger le dos de son cheval. Il aide à amortir les chocs que le cavalier provoque durant la course. L’amortisseur existe sous de nombreuses matières. Il peut soit être en gel, en mouton synthétique ou encore en mousse. Cet accessoire se place entre le tapis et la selle. Lors de l’achat d’équipement de cheval, il ne faut pas oublier de tenir compte de la discipline pratiquée ainsi que de la morphologie de l’animal.

La selle et les protections

La selle est également un équipement pour chevaux qui doit être parfaitement ajusté à la morphologie de sa monture. Pour cela, on doit le tester sur son cheval avant de l’acheter. Son but est de rendre l’équitation plus confortable autant pour le cavalier que pour sa monture. Une selle qui n’est pas adaptée peut en effet engendrer des dommages irréversibles au niveau des vertèbres de l’animal. On peut essayer diverses selles jusqu’à trouver la bonne. Concernant les protections, il faut les choisir selon la discipline pratiquée et la taille du cheval. Les protections d’un cheval de selle sont totalement différentes de celles d’un poney par exemple. Parmi elles, on a les guêtres pour les membres antérieurs et postérieurs. On a aussi les cloches ainsi ques les protège-boulets. Ces accessoires sont très pratiques quand la bête tend à marcher sur ses glomes. Ces équipements ne doivent pas être trop serrés, il faut juste veiller à ce qu’ils soient bien adéquats. On doit éviter de compresser les tendons du cheval.

Le filet et la couverture

Comme pour la plupart des accessoires et équipements du cheval, le filet doit être choisi selon la discipline pratiquée. Par contre, il est intéressant de savoir qu’il existe différents modèles polyvalents. Afin de ne pas blesser l’animal, le filet doit parfaitement convenir à la tête de la bête. Il faut bien vérifier la longueur des montants, le serrage de la muserolle, et la place de la sous-gorge. Il est recommandé d’avoir assez d’espace entre la sous-gorge et la gorge de l’animal pour y passer tout son poing fermé. Pour ce qui est de la couverture de cheval, elle est disponible sous une multitude de matières et sous toutes les tailles. De manière globale, le cheval a quelques différentes sortes de couvertures :

– Couverture séchante : idéale quand le cheval a beaucoup transpiré

– Couverture d’extérieur : elle est imperméable et parfaite quand l’animal vit au pré

– Couverture de box : pour le protéger du froid, mais celle-ci n’est pas imperméable

– Couverture spécifique : faite pour une certaine catégorie de monture ou si le cheval a un problème de santé

Il est primordial que la couverture de cheval soit propre et toujours bien ajustée. Cela permet d’éviter toute blessure éventuelle durant les échauffements par exemple. Il faut également veiller à ne pas recouvrir son animal d’une couverture d’extérieur quand il est encore plein de transpiration. Le cheval risque de prendre froid à cause de l’humidité, on doit attendre qu’il soit sec avant de le couvrir. À l’exception de la couverture séchante bien évidemment.